La pause K

C‘est quelque chose qui me trotte dans la tête depuis un moment et depuis bien plus longtemps que ça quand j’y pense… 

D’où vient le concept de « La Pause K » ?

Depuis toute jeune, je savais que cela ferait partie des choses que je voulais faire. J’avais plein d’idées en tête comme la plupart des filles. Toutes les filles veulent être plusieurs choses à la fois quand elles sont petites. Non ..? Enfin je crois ! Pour ma part, je voulais être, entre autres , maîtresse d’école , chanteuse, soigneuse d’animaux dans un zoo (j’ai une passion inexpliquée pour les lions ! ). Ma mère voulait que je sois pédiatre mais je ne supporte pas voir un enfant pleurer 😦 .

Vous êtes-vous déjà arrêté un instant et avez-vous pensé à quel point on peut être chanceux d’avoir une famille , des amis, des proches qui nous aiment ? Avoir même  quelqu’un avec qui on se chamaille de temps en temps est un privilège ! Oui oui , c’est un luxe qu’on a tendance à considérer comme acquis. Tout le monde n’a pas cette chance…

Certaines histoires de famille sont tellement tristes… On ne choisit pas sa famille mais c’est une bénédiction d’en avoir une. Dans mon petit cercle « vital » de vie, j’ai encore la chance d’avoir mes parents si aimants et des frères que j’ai envie d’étrangler des fois lol. Mais je vis aussi ce sentiment d’amour fraternel et familial si particulier et intense.

Tous les jours que le Bon Dieu fait, je le remercie pour cette grâce.

Pour certains, l’expression « seul(e) au monde » représente leur quotidien. La solitude est l’un des pires sentiments au monde. Ahhhh la solitude , on la savoure uniquement lorsqu’on l’a choisie. Dans ce cas, elle est plutôt positive et constructive. Ce besoin de se recentrer sur soi. Se recentrer sur son corps, son âme et son esprit.

 J’ai toujours voulu être là pour les autres et dans mon quotidien j’essaye de l’être. Je n’y parviens peut-être pas tous les jours ni avec tout le monde mais j’essaye. L’amour est le plus beau des sentiments qu’on puisse vivre sur terre. Les gens sont de plus en plus seuls et les conséquences peuvent être désastreuses. Je pense qu’on vit pour aimer, grandir, partager, vivre ses passions et atteindre ses rêves. 

Ce message est pour toutes les personnes terriblement seules. Et quand je dis être seul, c’est vraiment seul… J’en ai déjà rencontré dans cette situation. Cela m’a fendu le cœur. Même « entouré » on peut se sentir seul. Tu n’as personne à qui parler de ce qu’il t’arrive. Personne à qui te confier. Quel que soit le sujet. Tu as juste envie et besoin de parler. Te livrer sans peur d’être jugé. Envie de partager une partie de cette chose au fond de toi que tu n’arrives pas ou plus à gérer. Comme ce besoin de prendre son coussin et hurler dedans pour juste « extérioriser » les choses, ou pour les sportifs, avaler des kilomètres jusqu’à épuisement afin de pouvoir enfin fermer l’œil. Mais des fois, il suffit juste de parler, échanger, interagir avec l’autre. 

Alors voilà. Où que tu sois, si tu te reconnais dans ce qui est décrit plus haut, écris-moi. On s’en fout de qui tu es dans la vie. Je n’ai même pas à le savoir ! Qu’est ce que tu as à perdre ? On ne se connaît pas et on ne se croisera peut-être jamais.

Je veux juste te consacrer de mon temps.

Que tu sois croyant ou non, à chaque fois que tu ouvres l’œil au réveil, malade ou pas, tu es vivant(e) !  Si ton instinct te pousse à le faire, écris-moi. Si tu arrives à cette étape c’est que tu sais de quoi je parle. Des fois, il est même difficile de mettre noir sur blanc ce que l’on ressent. Même si tu ne m’envoies pas ton message, fais-le. Fais ce petit exercice. Fais-le pour toi. Fais-le de manière sincère. Ce sera un premier pas pour toi. Et je suis certaine que cela te fera du bien , d’une manière ou d’une autre, et j’en serai heureuse. Tu pourras au moins me le confirmer si tu veux ;).

Alors , je t’attends.

Faisons ensemble une petite pause…

Je ne suis pas une machine. Je suis une humaine comme toi. Une personne avec qui tu pourras partager un bout de ton histoire si tu le veux et si ça peut t’aider.

Mon message est peut-être comme une bouteille jetée à la mer mais il pourrait être utile à quelqu’un. Peut-être à toi qui viens de me lire 🙂

Ps :

Vous ne vous sentez pas concernés, ne prenez pas, je dirai même, ne gaspillez pas le temps de quelqu’un qui en a vraiment besoin. Le temps est ce qu’il y a de plus cher même si nous avons tous 24h au compteur par jour. Le plus important est de déterminer comment on l’utilise, comment on le vit et ce qu’on en retire.

Pour le reste, je suis là et avec grand plaisir.

Si vous pouvez passer un agréable moment sur cette page, soyez les bienvenus et comme on dit dans une de mes langues : « nakayo » !

🙂

K

lapausek@gmail.com

2 réflexions sur “La pause K

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s