Mon Ecole rêvée, clé du succès …?

Le mois de Juin annonce la fin des cours, l’été, les grandes vacances mais aussi les épreuves du BAC pour les terminales.

Quand on a la chance d’aller à l’école, jusqu’au BAC, on y passe tout de même 15 ans de notre vie… Ahhh ce fameux BAC et toutes ces années sur les bancs ! Je ne peux m’empêcher de repenser à une certaine époque… La fin du monde si on ne l’avait pas ce sésame lol.  Entre souvenirs et questionnements…

Les premiers « autres » que l’on rencontre, en dehors du cercle familial, c’est bien à l’école. Et si on faisait les choses tôt et bien avant de ne pouvoir redresser l’arbre qui a poussé dans la mauvaise direction ?

Il y a quelques mois, je suis tombée sur le portrait d’une école catholique à Marseille qui a réussi le pari d’inclure la dimension « spirituelle » dans son programme d’éducation. J’ai souri parce que je viens d’à peu près ce genre d’école. Des 8 ans vécus au Bénin, j’y ai passé exactement 6 ans. De la 5ème à la terminale. Hé oui, j’ai été «Chez les sœurs» comme on dit lol. Je me rappelle que je n’étais pas très très très emballée 😑. Rechanger d’environnement, de routine, se faire de nouveaux amis (en l’occurrence de nouvelles copines lol) , débarquer dans une école certes réputée pour son enseignement et ses bons résultats mais à cette époque, je ne pensais qu’à une chose : OMG ! Une école de sœurs, que des nanas ! On devait être 800 élèves. Moi qui n’ai que des frères à la maison, ça allait me changer de côtoyer autant de filles au quotidien ! Comme si j’avais le choix 😂

Tout n’était pas parfait mais j’y ai vécu de belles années. Vraiment.

Souvenirs souvenirs…

Je portais un uniforme. Le « Kaki ». Une robe style d’infirmière, en dessous du genoux (obligatoire) , avec les deux grandes poches devant. Je n’ai malheureusement pas de photo sous la main. Si ton kaki est trop court ou trop moulant ou trop décolleté, on te fait gentiment comprendre qu’il n’est pas conforme au règlement lol. Pas de chaussure à talon, ni maquillage, ni bijoux, ni coiffure olé-olé. Rien d’extravagant, sinon pan pan (et pour de vrai) ! Et bien entendu, pas de portable. En plus, c’était le début des portables à mon époque lol

Souvenirs souvenirs…

Les premières ragnagnas et leurs « catastrophes » mensuelles sur les robes. Dieu merci, il y avait toujours une âme bienveillante qui passait un pagne pour sauver la malheureuse. Je me rappelle du jour où ça m’est arrivé (ö) Les premiers flirts, les filles et leurs dramaaaa , les soeurs et la chasse aux « harlequins » (ces romans à l’eau de rose. Hahahaha c’était quelque chose ! Bon OK j’en ai lus quelques-uns mais je me rappelle que certaines en étaient carrément dingues !)  Les fêtes de fin d’année, les garçons des autres écoles qui venaient « chasser » les zolies filles en sortie de cours, les kermesses… Alala… 🙂

Souvenirs souvenirs…

Les périodes d’examens. Toute une allée, remplie de filles en uniforme, assises l’une à côté de l’autre dans la grande cours avec leurs cahiers grand ouverts sur les genoux à « bûcher ». Hahahaha c’était une toute autre ambiance, une autre énergie. Presque palpable 😂

Souvenirs souvenirs…

En grande mangeuse, impossible de ne pas repenser à la récré et les pauses miam miam.  Il y avait de tout lol Mon « pain djaté » me manque ! Mon « talé-talé » aussi (beignets à base de bananes mûres), sans oublier mon petit « tchintchinga » en rentrant les vendredis soirs! Les connaisseurs savent ! Je ne manque pas de me faire plaisir quand j’y retourne 😋

Souvenirs souvenirs…

Les cloches qui sonnent, les messes, les chemins de croix (aie aie aie mes genoux s’en souviennent!) , les sœurs et leurs robes impeccablement repassées, les aumôniers, les aspirants. Ahhh les cours de religion ! Je ne suis plus sûre de la classe mais j’ai reçu une médaille d’honneur en « Religion » 🤣 . Qu’est ce que j’aimais ces cours ! On y parlait de Dieu, de spiritualité, de la vie, la mort etc… Un de mes cours mémorables sur le sujet : « L’enfer est-il sur terre ? »

Souvenirs souvenirs…

Les lundis 😂. C’était la guerre à la maison. Pas question que je sois en retard lundi matin! Autrement, tu te retrouves avec la bande de retardataires devant l’école, portail fermé et il fallait attendre la fin de la levée du drapeau avant de pouvoir rentrer. C’était un peu la honte hein. En tout cas pour moi et je détestais ça ! Grrrr l’affiche ! Certaines fois, l’accueil était… comment dire…😣 😂

Je m’arrête là autrement, on n’a pas fini. Il y en a tellement !

Pour en revenir à mon sujet, dans cette école marseillaise, toutes les religions sont acceptées. Une pédagogie et un cadre de vie, disons-le, exceptionnels. Rigueur et exigence mais pas que. Savoir lire, écrire et compter c’est bien mais on oublie pas le reste. On y forme des êtres humains capables de prendre des initiatives, assumer des responsabilités et affronter la vie. La mission : préparer les hommes et femmes de demain. Former des gens qui ont foi en la vie et surtout foi en eux ; les emmener à être la meilleure version d’eux-mêmes, libres, épanouis, mais aussi et plus que tout utiles pour les autres et la société. L’éducation comme un « acte de charité ».

On y apprend très tôt à connaître « l’autre« , le vivre ensemble, le respect, la loyauté, la solidarité, l’égalité, la fraternité, l’Amour, la persévérance, le courage, l’honneur, la justice, l’humilité, le savoir-être avant le savoir-faire… Bien évidemment dans ce genre d’école, on parle de Dieu, on y développe sa foi, peu importe son origine et sa religion. Tous ces termes semblent un peu « gnangnan » dans la plupart des discussions d’aujourd’hui… Mais arrêtons-nous un peu sur l’état du monde dans lequel on vit… Quoique, les choses bougent. Certaines mentalités évoluent. Touuuut douuux mais quand même lol Enfin, je préfère le croire.

Dans cet établissement, les résultats sont justes excellents. 100% de réussite au BAC. Les étudiants semblent être sûrs d’eux, sainement ambitieux, créatifs et pleins de vie. Tout simplement des « ÊTRES » « VIVANTS ». La devise : RÉUSSIR POUR SERVIR. Je trouve ça génial et tellement juste ! Je dirais même : SE TROUVER et réussir pour mieux servir. C’est juste ça. Tout est là. Le reste n’appartient à personne et n’est que « formes ». 

Armés au maximum, les étudiants peuvent s’envoler vers leur destinée. Pour moi, ces écoles font partie de l’ »élite ». Et pas l’élite dans le sens des plus riches ou plus aisés. S’ils le sont tant mieux pour eux mais je parle d’une autre élite. Ceux qui ont tout compris !
Dommage que ce type d’enseignement coûte cher car cette philosophie de vie, ce devrait être LA BASE et tout le monde devrait pouvoir y accéder. Avoir droit à une éducation de qualité. Des valeurs universelles et essentielles, enseignées et respectées, pour et par tous. Pour le bien de l’humanité lol. Clap clap et good luck aux enseignants ! 💪 Vous avez une mission tellement importante ! On sait à quel point les choses peuvent être compliiiiiquées avec les nouvelles générations (ça y est, je parle comme une vieille lol) . Élèves comme parents. Sans oublier l’Etat et sa politique mais bon… 😒 Combien d’enfants, impolis à souhait, même accompagnés de leurs parents, on peut croiser. Les jeunes ados n’en parlons pas ! L’éducation, c’est partout et en tout temps. Des parents justes cons aussi j’en ai croisés 😁. Mais je connais aussi des personnes dont le talent a été détecté et encouragé dès le lycée. Ça, ça fait plaizzzzz. On en veut encore plus des comme ça.  Il y a de l’espoir lol

Je suis absolument pour ce genre d’école. Pas forcément sous le couvert de la «religion» (arrrgh je n’aime vraiment pas ce mot!). Je veux parler d’une institution qui défend et croit en cette philosophie de vie et participe à la croissance générale en insistant un peu plus sur cette dimension émotionnelle et spirituelle. Rien n’est parfait ni facile mais on est plus malléable petit. On aurait tellement moins de problèmes à gérer et sur tellement de plans aujourd’hui… !

L’école peut/devrait être un soutien à la cellule familiale et comme dans l’exemple de cette école, devrait aussi prendre un engagement rigoureux et à la fois bienveillant pour l’illumination et le réveil spirituel de ses élèves. Le plus important n’est-il pas de « grandir » pour mieux affronter la vie …? Une sorte d’apprentissage complémentaire, de brouillon indispensable. Et quand on a la chance de tomber sur les bonnes personnes, animées par ce même esprit : on gagne forcément du temps ! Loin de moi cette pensée que les écoles traditionnelles ne valent rien. Il s’agit juste d’un bonus non négligeable. Travailler encore plus là où il faut. D’ailleurs, on peut comprendre ces parents qui préfèrent s’occuper eux-mêmes de l’éducation et la scolarité de leurs enfants. Je ne sais pas si je pourrai le faire et je me demande si ceux qui le font y arrivent aussi bien. Tout dépend des circonstances… J’avais déjà suivi le cas d’une famille qui faisait le tour du monde en caravane. Les parents s’occupaient de la scolarité des enfants, au soleil, en short et tongs, au bord d’une plage du Sénégal (le kiffe!) , tout en insistant sur les valeurs humaines et la vraie vie. Quels chanceux ces enfants !

Il y a bien sûr de très bonnes écoles parfaitement laïques.

La Suède a les meilleures conditions du système éducatif en Europe. Il faut dire que l’Etat fait tout pour. Pour le bien de l’enfant, 1 an et demi de congé parental à se partager équitablement. L’apprentissage de la confiance en soi est primordial. Les enfants bénéficient de cours d’ « étude comportementale ». La fessée est bien évidemment  interdite. Encore une fois, la meilleure réponse c’est l’Amour. Il n’y a que de cette manière qu’un enfant peut apprendre. Il y a deux fois moins d’enfants « placés » qu’en France par exemple. Moins de problèmes sociaux à gérer 🙂

Pour finir, parlons de cette « école de la vie » qui ouvrira ses portes en Inde en 2020.

Une école qui se concentre sur l’enseignement du bonheur 🙂 . Les étudiants vivront sur place la semaine et auront la chance de choisir leur propre programme d’apprentissage. Les évaluations ne seront pas au programme. Les fondateurs pensent qu’avec l’évolution du monde, les connaissances traditionnelles seront bientôt dépassées. Les salles de classe seront remplacées par des salles de méditation. Ahhh les bienfaits de la méditation ! Une chose que je regrette de n’avoir pas pratiquée plus tôt. Il y aura des laboratoires de discussions pour mieux collaborer et des points de vente où les étudiants pourront monter leurs propres projets d’entreprise. Priorité au bonheur personnel et à l’intelligence émotionnelle qui selon les fondateurs sont négligés par l’école traditionnelle. L’école de l’avenir, l’école du bonheur 🙂 🙂 🙂                                             (source : WEF)

2 réflexions sur “Mon Ecole rêvée, clé du succès …?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s